Taille & Traitements des palmiers
Taille  &  Traitements des palmiers

Dépister les symptômes:

Test de la sphère:


Si vous observez un affaissement de la zone apicale de la frondaison, donnant visuellement un palmier ''en assiette'', ce symptôme doit évoquer un palmier en mauvaise santé dont les causes sont à diagnostiquer.

Perforations de palmes:


 Ces perforations sont dues aux passages des larves creusant leurs galeries, ceci avant l'émergence des jeunes palmes, à l'intérieur de votre palmier, juste au-dessus de l'unique bourgeon (matrice de tous les tissus en formation), ainsi quand la jeune palme se déploie: on retrouve les trous en ''rafale de mitraillettes''.

Ex: Trachycarpus
Ex: Washingtonia robusta
Ex: Phoenix canariensis

Déformation de palme:


 La pression des larves de ravageurs est telle qu'elle enserre les tissus en formation autour du bourgeon, provoquant ainsi des déformations morphologiques.

 

Ex: sur Trachycarpus

Asymétrie.

Déviation de l'axe de croissance:


 Conséquence de la pression des ravageurs: le bourgeon cherche à y échapper, changeant ainsi l'axe de croissance de votre palmier. 

 

Déssechement et/ou cassure des palmes:


 En forant à l'intérieur du cylindre central de votre palmier, les ravageurs réduisent la vascularisation: progressivement la sève n'irrigue plus les palmes qui se déssèchent.

Galeries à la base des palmes:

 

 Les ravageurs finissent leur cycle biologique en périphérie du stipe (tronc des palmiers), souvent en remontant dans les rachis (bases des palmes), dans lesquels les galeries ouvertes restent visibles. 

 

 

Ex: sur Butia

 

 

 

Ex: sur Washingtonia

Gomme / Résine:


 Certaine espèces de palmiers comme les Washingtonia sécrètent une gomme visqueuse (durcissant aprés en résine) en résistance aux blessures.

Sciure (couleur brune):


Issue de la déjection des larves lorsque ces dernières forent leurs galeries.

Exuvies:

 

Ici partie de la chrysalide visible aprés éclosion du papillon palmivore (Paysandisia archon)

Cocon + Exuvie en sortie de galerie:

 

 

Ex: sur un rachis de Phoenix

Test de la lance:


 

Tirez fermement la lance avec vos mains, si cette dernière reste solidaire de votre palmier => cela veut dire que le coeur de votre palmier (l'unique bourgeon) est encore vivant ! 

 

Ici exemple de lance sectionnée par l'attaque des larves de ravageurs 

Présences d'oeufs de ponte:

 

Pour vérifier s'il y a eu ponte d'oeufs de ravageurs (d'avril à septembre) => écartez les rachis (bases des palmes) de votre palmier au niveau de la première couronne de palmes, bien que de petites tailles, les oeufs (équivalents à un grain de riz) sont visibles par contraste dans la fibre brune. 

Larve de ravageur:

 

Ici larve de papillon palmivore: à partir du mois d'avril, certaines larves migrent vers la périphérie de l'interieur de votre palmier, en décrochant les rachis en décomposition, il est alors possible de visualiser ces larves.

En fonction de l'analyse plus approfondie des symptômes, il est possible d'en connaître l'étiologie (Papillon palmivore? / Charançon rouge? / Fusariose ou autres champignons? / Cochenilles? / Problèmes de fertilisation? / etc...)

 

Le diagnostic est la condition préalable et nécessaire  pour l'application d'un traitement efficace.

Diagnostics / Traitements

& suivis d'interventions

Contact:

Pierre-Alexis BERNARD

Tel: 07 78 68 83 28

 Email: palme-doc@sfr.fr

 28 A rue du couvent

34725

St-ANDRE-DE-SANGONIS (FRANCE)

A travers ce site, vous trouverez les informations sur les maladies des palmiers, les solutions de traitements, l'actualisation des recherches, ainsi que pour aller plus loin: l'acclimatation des espèces de palmiers sous nos climats, la résistance au gel, l'optimisation de la fertilisation, l'amélioration de vos palmiers par la taille adaptée à chaque variété...